Anafi, une île au goût de liberté
Santorin

Anafi, une île au goût de liberté

Se rendre à Anafi est un voyage en soi, la dernière île de l’archipel des Cyclades se cache à quelques kilomètres de Santorin, dévoilant à quelques obstinés son âme libre et alternative. Une île minuscule, remplie d’histoire, de mythe, d’archéologie, de nature intacte, de plages enchanteresses, de traditions et de produits locaux.

Anafi est une île que j’ai admirée pendant quatre ans et demi depuis ma terrasse de Santorin. Chaque matin, le monastère de Kalamiotissa apparaissait derrière le kastro d’Akrotiri avec le soleil. La curiosité de visiter cette île si proche mais tout aussi difficile à rejoindre a grandi au fil des années avec le besoin de me construire une nouvelle vie au sein d’une communauté plus petite. Les récits sur la beauté et la singularité d’Anafi m’ont incitée à me rendre sur l’île en mai 2021 et à m’y installer définitivement le mois suivant ! Cela a été un véritable coup de foudre, exalté par les parfums de l’île, la tranquillité et l’esprit libre de ces quelques kilomètres carrés.

Une île qui change d’atmosphère d’un mois à l’autre, Anafi est une escale rêvée, un port à rejoindre pour les voyageurs qui apprécient de faire une pause pour découvrir un lieu à travers ses rythmes.

panorama anafi

Comment rejoindre Anafi

L’arrivée à Anafi est l’une des plus fascinantes de toutes les îles des Cyclades. L’île n’abrite pas d’aéroport et n’est accessible qu’avec quelques ferries aux horaires compliqués. Les bateaux qui arrivent à Anafi voyagent la nuit et rejoignent l’île aux premières heures de l’aube, les couleurs du lever du soleil sur la mer seront le premier cadeau bien mérité pour les voyageurs qui ont décidé d’arriver ici avec obstination. Le moyen le plus simple de rejoindre Anafi est de prendre un vol pour Santorin puis un ferry (1 heure et demie de navigation). En été, il y a plusieurs ferries de nuit (pas tous les jours !) qui relient Santorin à Anafi et un bateau plus petit qui effectue le voyage de jour (seulement certains jours de la semaine). On peut également rejoindre Anafi en prenant un vol pour Athènes et, depuis la capitale, prendre un ferry de nuit.

Que faire à Anafi

Sur une superficie de 36 kilomètres carrés, Anafi est dotée d’un seul village, d’un petit port, mais de beaucoup de merveilles à découvrir. De manière générale, Anafi n’est pas une île où rechercher des choses à faire, c’est une île où s’immerger dans ses rythmes lents et conditionnés par les quelques bateaux de passage, et oublier les nécessités et le superflu de la vie citadine.

  • Chora, l’unique village de l’île, perché sur une colline, avec le style cycladique classique des rues labyrinthiques, des maisons blanches et des fenêtres bleues. En se baladant dans les ruelles de Chora, on a le sentiment d’être transporté dans une autre dimension temporelle. On y respire la simplicité et la sérénité avec le parfum du linge étendu dans les arrière-cours des maisons. Chora s’anime le matin, pour le petit déjeuner, arrêt obligatoire à la boulangerie du village où l’on sort du four les délices de la tradition d’Anafi.
dettaglio chora anafi
  • Kalamos: en arrivant par bateau, il est impossible de ne pas remarquer l’imposante colline (463 m), le deuxième monolithe le plus important d’Europe après celui de Gibraltar, et la petite église Kalamiotissa accrochée à son sommet. En été, de nombreux voyageurs montent au coucher du soleil avec un sac de couchage, dorment sur la terrasse de l’église et se réveillent pour admirer le lever du soleil dans une atmosphère véritablement surréaliste et mystique. Pour atteindre le sommet, il faut de bonnes baskets, un peu d’entraînement (environ 1 heure et demie en pente), mais le panorama qui vous attend vous récompensera de toute la fatigue et la sueur. Visitez également le Monastère de Zoodochou Pigi d’où part le sentier pour rejoindre Kalamiotissa. S’il n’est pas ouvert, sonnez la cloche et une religieuse vous y accueillera dans la magnifique cour. Vous pourrez acheter des produits locaux dans leur petite boutique.
Kalamiotissa anafi
© Nicoletta Barbata
  • Trekking sul Kalamos: Anafi est une île idéale pour les adeptes de la marche, en plus de la randonnée sur Kalamos, vous trouverez de nombreux itinéraires qui vous guideront à la découverte de sa nature sauvage, parfois inaccessible.
trekking kalamos anafi
© Nicoletta Barbata
  • Gita in mare: L’île abrite de nombreuses plages et criques accessibles uniquement par la mer, je vous recommande l’excursion en bateau avec le Koursaro (le pirate !) pour ne pas en manquer une seule.

Les plages préservées d’Anafi

Les plages préservées d’Anafi sont sa fierté, vous n’y trouverez pas de transats ni de bars de plage, mais des eaux cristallines et une tranquillité absolue. Les plages n’ont pas un accès facile et de signal de téléphone, l’endroit idéal pour vivre des heures de rêve.

Kleisidi: étendue de sable blanc entourée d’un rocher surplombant et quelques arbres où chercher un abri à l’ombre. Une plage adaptée à tous.

Plage de Kleisidi

Katsouni: une minuscule crique pour ceux qui veulent perdre la notion du temps et remettre à plus tard le ferry de retour.

Flamourou: petit banc de sable, accessible à pied depuis Kastouni.

Roukounas: l’une des plages les plus populaires, avec son climat alternatif, destination de ceux qui voyagent avec sac à dos, tente et oublient parfois leur maillot de bain. Il s’agit sans aucun doute de l’un des symboles, depuis toujours, d’Anafi.

roukounas anafi
© Nicoletta Barbata

Agii Anargiri: dominée par une petite église (attention, la légende dit que ceux qui visitent cette plage en couple se marieront dans un futur proche) qui, selon les heures de la journée, projette une ombre fascinante de la chapelle sur la plage elle-même.

Monastiri: spacieuse et facile d’accès.

monastiri anafi
© Nicoletta Barbata

Livoskopo: Ma préférée, située dans le nord de l’île. La rejoindre est un exploit et vous devrez parcourir un sentier surplombant la mer.

livoskopo anafi
© Nicoletta Barbata

Où manger à Anafi et déguster des produits locaux

Les produits locaux d’Anafi sont uniques et délicieux et vous pouvez les déguster dans tous les bars de l’île. L’île est célèbre pour sa production de miel, pour ses herbes aromatiques et le safran. Sur l’île, on produit également un excellent vin naturel (Ktima Flamourou), élaboré avec une variété de raisin présente uniquement à Anafi, appelée gaidourià.

Vous ne trouverez pas un nombre incalculable de restaurants ou de bars à Anafi, mais ils proposent tous une cuisine et des produits locaux et chacun a sa propre originalité.

Pour le petit déjeuner

Pour le déjeuner

  • Margarita (Kleisidi)
  • The Mule and the Pig  (Kleisidi)
  • Pappadià (Roukounas)

Pour le dîner

  • Anemo (Chora)
  • Liotrivi (Chora)
  • Nektaria (Porto)
  • Steki (Chora)
  • Armenaki (Chora)

POUR un souvlaki

La vie nocturne animée et peut-être inattendue d’Anafi

Sur une île aussi petite et aux rythmes aussi lents, on ne s’attendrait pas à une vie nocturne digne de mention, mais ce n’est pas le cas ! En haute saison (juillet et août) la nuit est encore jeune (ou pour les jeunes !) mais commence tard.

  • Steki : un bar qui s’anime chaque soir avec de la musique en direct. À une certaine heure, on retire les tables et les danses commencent !
  • Armenaki : Ouvert du petit déjeuner jusque tard dans la nuit, réservez une table pour le dîner et écoutez de la musique rebetika tout en sirotant du raki.
  • Monolithos : bar à cocktails sous les étoiles avec de la bonne musique et des vinyles.
  • Mylos : club avec ambiance des années 80 et musique wave. Chaque soir, plusieurs DJ se relaient.
  • Mantres : le club avec la plus belle vue. Dansez jusqu’au matin en regardant la lune et le soleil se relayer.

Quelle est la meilleure période pour se rendre à Anafi ?

Chaque saison est dotée de sa propre beauté. Le printemps réserve les atmosphères les plus calmes et régénérantes, juin et septembre sont probablement les meilleurs mois, lorsque toutes les activités sont ouvertes et qu’il y a encore très peu de tourisme. Juillet et août sont les mois où vous trouverez le plus de touristes, mais je suis certaine que vous pourrez toujours profiter de la beauté de l’île. Si vous souhaitez vous rendre sur l’île hors saison, il sera encore plus compliqué de la rejoindre, mais vous vivrez sans aucun doute une atmosphère réellement locale et vous tiendrez compagnie aux 150 résidents d’Anafi (cherchez-moi !).

alba ad anafi
© Nicoletta Barbata

La beauté d’Anafi m’a captivée dès le premier instant où j’ai vu Kalamos à travers le hublot du ferry. En parcourant l’île, vous respirerez les senteurs de la terre et de la liberté. Anafi est une île où l’on arrive en pensant que l’on sait à quoi s’attendre et où la beauté sauvage et intacte nous prend totalement par surprise.

ENVOLEZ-VOUS VERS Santorin À PARTIR DE 24 €
Rechercher des vols
PLUS DE LIEUX À DÉCOUVRIR
Bordeaux, capitale du vin
Bordeaux
Bordeaux, capitale du vin
Que voir à Minorque en 7 jours : plages, nature et histoire
Minorque
Que voir à Minorque en 7 jours : plages, nature et histoire
10 choses à faire dans la magnifique région de la Gallura
Olbia-Sardaigne
10 choses à faire dans la magnifique région de la Gallura

VOULEZ-VOUS QUE NOUS INSPIRIONS VOTRE PROCHAIN VOYAGE?